La technique de la danse

Entre "techniques" et "styles"

Qu’est-ce que la technique en danse ?

 

 

Souvent évoquée en tant que style d’une discipline de danse (Vaganova par exemple en danse classique, Graham en danse moderne ou encore Cunningham en danse contemporaine), la technique représente également les outils de base de la danse.

L’aspect technique de la danse est l’un des éléments clé du danseur en devenir: elle représente les fondements de base ainsi que les aptitudes à développer, afin d’exécuter correctement les mouvements. Ainsi pour la danse classique, l’alignement sera l’une des règles principales à respecter lorsque l’on réalise un mouvement.

Il s’agit donc du socle de la formation du danseur : chaque mouvement d’une chorégraphie ou d’une variation doit être exécuté selon des pas de base et/ou de transition en accord avec des règles générales et théoriques, spécifiques à la discipline étudié.

La maîtrise de celle-ci est l’un des éléments fondamentaux qui permettra au danseur de s’affranchir, et de développer d’avantage son identité et son interprétation, tout en utilisant le maximum de ses capacités physiques. Le corps étant l’outil fondamental du danseur, il est préférable qu’il soit malléable et adaptable aux exigences de la discipline étudié. C’est un travail sans relâche et sans fin, car en tant qu’artiste, la perfection n’est jamais atteinte bien que ce soit le but ultime. En effet, l’acquisition de la technique implique une appropriation totale du mouvement, qui passe inévitablement par la répétition. De plus, cela permet de développer la mémoire musculaire, outil indispensable de l’interprétation scénique, par exemple.

Ainsi, la répétition d’un mouvement erroné dans une mauvaise posture expose le danseur à des blessures fréquentes, ou a fortiori à ne plus pouvoir danser selon l’intensité de la formation suivie. Par conséquent, dans la danse, en termes de technique, rien n’est fait au hasard bien que cela puisse paraître.

Cela implique donc une réelle compréhension des règles définies par la discipline, mais également une compréhension de son propre corps, afin de pouvoir appliquer et coordonner les mouvements. Ce sont à la fois les corrections données par le professeur et l’implication de l’élève qui rendent le cours bénéfique.

Le travail de la technique est un travail qui dure tout une carrière: c’est « le chemin vers la liberté » et le corps du danseur « se construit » lors de cette quête. Car c’est lorsque le corps est entièrement maitrisé, qu’il est plus aisé de se concentrer sur l’aspect artistique et musical de la danse. Ces trois aspects sont ainsi entremêlés et tous autant important, c’est ce qui différencie : le danseur amateur et le danseur professionnel.

 

Enregistrer

« Car la quête de la réussite est sans fin et la technique du danseur, bien qu’aussi importante que son talent artistique, est un élément clé qui déterminera son avenir. » Tramayne JP

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer